Dis-moi comment tu likes, je te dirai d’où tu viens

Photo by Elena Koycheva on Unsplash

Cet article est le quatrième d’une série traitant de la pluralité de nos usages des technologies à l’échelle européenne.

Début 2019, le nombre d’utilisateurs de médias sociaux dans le monde a atteint près de 3,5 milliards, soit près de une personne sur deux dans le monde qui post, like, RT, share, snap et créé des stories à toutes heures du jour et de la nuit… Selon l’étude menée conjointement par We Are Social et Hootsuite en 2018, plus de 288 millions de nouveaux utilisateurs sont venus grossir les rangs des users dans le monde rien qu’au cours des 12 derniers mois. En France, c’est 30 millions d’internautes qui se rendent quotidiennement sur les plateformes sociales, principalement sur Facebook et Instagram (1).

Au niveau international, l’utilisation des réseaux sociaux varie grandement, avec un taux de pénétration mondial de 45% alors que certaines régions d’Afrique plafonnent à 10%. C’est également vrai pour l’Europe, entre les pays du nord qui affichent un taux de 67%, et ceux de l’est de 48%… Toutefois, les dissemblances ne s’arrêtent pas là…

Pendant que Facebook coule de beaux jours…

Globalement, Facebook continue de régner en maître sur l’Europe. Sandrine Plasseraud, fondatrice et CEO de We Are Social, fait le point avec nous sur l’utilisation du réseau de Mark Zuckerberg : « Facebook n’a connu aucune des dramatiques baisses que les médias continuent de prédire. En réalité, le nombre d’utilisateurs de Facebook ne cesse de croître dans le monde entier, même en Europe, et ce même si la plateforme a été quelque peu déserté par les plus jeunes de ses utilisateurs. » Si l’audience publicitaire du réseau dans le monde a perdu plus de 10 millions d’utilisateurs âgés de 13 à 17 ans au cours du dernier trimestre de 2018, elle a compensée cette perte par un gain équivalent du nombre d’utilisateurs âgés de plus de 55 ans.

En Europe, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie sont les pays européens qui figurant dans le top 20 des plus grandes audiences potentielles de la plateforme avec respectivement 40, 35, 32 et 31 millions de personnes.

…Instagram gagne du terrain…

Le nombre d’internautes actifs a augmenté de plus de 5% au cours des 3 derniers mois 2018, atteignant une audience publicitaire de 895 millions d’utilisateurs dans le monde. Sandrine Plasseraud nous explique : « La base d’utilisateurs d’Instagram représente peut-être moins de la moitié de celle de Facebook, mais Instagram a grandi deux fois plus en nouveaux utilisateurs que Facebook au cours des trois derniers mois. Instagram a vu son audience publicitaire augmenter de plus de 38 millions de nouveaux utilisateurs au quatrième trimestre 2018, alors que Facebook avait enregistré une croissance de 18 millions de nouveaux utilisateurs au cours de la même période. »

En Europe, loin derrière les 120 millions d’audience publicitaire potentielle d’Instagram aux États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Espagne figurent dans le top 20 des audiences publicitaires du réseau social. A noter également : Instagram est plus populaire dans les pays où Facebook a eu du mal à gagner du terrain face aux favoris locaux. Cela est aussi vrai en Europe. Instagram a par exemple acquis une audience particulièrement importante et en croissance en Russie, ce qui se répercute par porosité sur les pays d’Europe de l’Est, ou l’application s’y dispute des parts du gâteau avec Facebook.

…et les applications de messagerie ne sont pas en reste!

En Europe, Facebook Messenger, Facebook, Whatsapp Messenger, et Instagram ont trusté de manière uniforme le top quatre des téléchargements d’application en 2018. Au niveau mondial, le classement est un peu différent, puisque dans ce dernier s’est glissé le géant chinois Tik Tok, une application mobile de partage de vidéo courtes et de réseautage lancée en 2016. Sous la houlette de la compagnie Bytedance, l’application vient de dépasser le milliard de téléchargement. Néanmoins, l’app particulièrement prisée des ados et pré-ados s’est aussi immiscée aux États-Unis et en Europe, où elle rencontre un succès jamais inégalé pour un produit asiatique…

Pour conclure, je vous suggère un (re)visionnage de Réseaux de Niska, cela ne fait de mal à personne. Et n’oubliez pas de me follow sur Twitter.

(1) Selon une étude conduite l’année dernière par Médiamétrie.