La Saint Valentin sera 4.0 ou ne sera pas

Credit : Burst

Hier, c’était la Saint Valentin. Vous avez cru bon de célébrer votre amour avec votre dulciné(e) dans ce restaurant sympa connu pour la qualité de son offre de vins, dont avez longuement parcouru la carte comme si vous y connaissiez quelque chose. Pourtant, j’ai bien peur de vous annoncer que vous êtes passés à côté. La St Valentin, la vraie, celle de 2019, se fête à coup d’applications et de services tech. Trois exemples qui vous montrent pourquoi vous êtes plus ringards que vous ne le pensez, et pourquoi c’est certainement mieux comme ça.

Trouver un partenaire comme on planifie un meeting

Première étape de la fête des amoureux en 2019 : trouver un partenaire avec qui passer la soirée. Un défi de taille dans une société où on fait pourtant déjà tout pour vous faciliter la vie. Alors à la tonne d’applications de rencontres déjà disponibles, s’ajoute une nouvelle startup française : Tomorrow. Forte du constat qu’il est difficile de passer du virtuel au réel pour bon nombre d’utilisateurs de ses applications, Tomorrow veut les mettre en contact avec celui ou celle qui sera disponible pour un rendez-vous dès le lendemain, selon ses disponibilités. La magie du calendrier ! Lancée il y a à peine un mois, l’application entend « favoriser la rencontre et simplifier son organisation ». Plus la peine de nous épuiser à organiser nous-même notre soirée, remercions l’innovation qui nous sauvera de cette perte de temps ! A l’image des assistants personnels qui planifient nos rendez-vous professionnels notre place, laissons à l’application le soin d’aménager notre vie privée, par amour de l’efficacité…

Ne surtout rien faire soi-même

Parce que l’indice de romantisme entre deux âmes est directement proportionnel à l’ambiance du lieu qui les accueille, il ne faut pas se louper. C’est le nouveau défi que s’est lancée l’application française de rencontres Once, qui propose désormais une sélection de lieux jugés conformes à la possibilité d’un date. Le service, en ligne depuis hier, s’appelle Once places et sa tagline : « chaque histoire commence quelque part » — on en attendait pas moins. Que vous soyez à la recherche du meilleur lieu pour un premier rendez-vous ou que votre humeur vous porte vers un concert live, Once est là pour vous guider à travers sa carte intéractive. Ou plutôt, elle compte bien sur les bonnes adresses des membres de sa communauté… L’ambition de ce nouveau service, c’est la directrice opérationnelle qui l’explicite dans son communiqué : « Once Places entend s’affirmer comme un label exclusif qui répond aux attentes et envies de tous les amoureux quelque soit leur personnalité ». Alors ne prenez plus le risque de choisir vous-même ce petit restau, mais laissez ça dans les mains de ceux qui se sont déjà chargés de trouver votre partenaire du soir ! On imagine déjà le tableau : bientôt un label des lieux où conclure, des lieux où faire une demande en mariage, des lieux où faire marcher ses premiers pas à votre progéniture… Quoi ? Vous avez choisi votre restaurant au hasard au détour d’une rue ?

Si votre relation était une application

Vous êtes déjà en couple ? Ne vous en faites pas, il y a aussi une application pour ça. En France, on compte Happy Couple, l’app qui permet de poser des questions intimes à sa moitié pour apprendre à mieux la connaître tous les jours. Un moindre mal quand on découvre que dans le monde sévit l’incontournable Between. Avec elle, fini les tracas : vous n’oublierez plus de date d’anniversaire (même celui du grand cousin de votre bien-aimé), et vous pourrez planifier joyeusement chacune des sorties de couple à l’avance sur votre petit agenda partagé (ce qui déclenchera un compte à rebours). Tout ce que vous pouvez vouloir faire — vous envoyer des messages instantanés et des photos, à partir d’une même application. Ce qu’en disait Lauren Collins dans le New Yorker : « Si Facebook est un réunion du lycée, Twitter une soirée cocktail, alors Between c’est rester chez soi et commander une pizza devant un film ». On comprend l’idée, qui nous laisse dubitatifs sur la vision du couple que cette métaphore suggère.

En 2019, les applications vouées à nous « faciliter » la Saint Valentin sont le visage de l’innovation numérique dans ce qu’elle a de décevant. Elles dessinent le portrait d’une société qui chasse les moments de frottement, et où on délègue chaque jour une part un peu plus importante de nos vies à des entreprises, par soucis d’efficacité. Un monde où planifier soi-même un rendez-vous amoureux est une perte de temps, et où le moment heureux ne vaut que s’il est photographié, documenté et sauvegardé sur une application dédiée. Un monde où le face à face n’existe qu’à travers son ombre numérique.