David avec Goliath : 3 collaborations startup-grand groupe, 3 contes qui finissent bien

Credit : Vincent van Zalinge

Croiser le meilleur des deux mondes, c’est l’ambition portée par le concours David avec Goliath.

Lancée par RAISE et Bain & Company, l’initiative entend stimuler les alliances fructueuses entre startups et grands groupes, avec en filigrane l’ambition de diffuser l’état d’esprit entrepreneurial et l’envie d’innover.

Trois collaborations ont été retenues et saluées pour avoir réussi à mettre en place des dynamiques « gagnant-gagnant. » (Toutes mes excuses pour l’utilisation de cette expression ô combien agaçante, mais tout à fait appropriée ici…)

Zoom sur trois relations qui ont su se nourrir mutuellement et s’apporter beaucoup en termes d’agilité et de développement.

Finalcad & Eiffage : gagner 15 ans en 6 mois

Cette collaboration a été rendue possible par la collision de deux autodidactes, David Vauthrin, cofondateur de Finalcad, leader mondial de la transformation numérique pour la construction, et Philippe Cornillat, Chief Digital Officer chez Eiffage, spécialiste de la construction et de l’immobilier. Aujourd’hui, les deux entrepreneurs déclarent avec joie être « en totale osmose… »

Cet équilibre est renforcé par des échanges quotidiens pour assurer le passage au digital du géant de la construction, qui avait un peu trainé avant de se mettre à la page du numérique… Plutôt que de multiplier les collaborations superficielles et volages, Eiffage a choisi pour atteindre cet objectif de miser sur un acteur prometteur et l’aider à se déployer. Pour Eiffage, Finalcad a conçu des logiciels et des applications destinés à être utilisés par les opérationnels sur les chantiers, afin de monitorer l’avancée de ses derniers ou de mieux surveiller et anticiper l’utilisation de matières premières.

Après plusieurs mois de travail main dans la main, les deux parties remettent le couvert. En moins d’un an, le grand groupe a fait un bond dans le temps de quinze ans. La startup, quant à elle, a bien grandi, multipliant par deux ses effectifs pour rassembler aujourd’hui une centaine de collaborateurs.

En bonus, la jeune pousse s’apprête aussi à annoncer une nouvelle levée de fonds…

Exotec Solutions & Cdiscount : la robotique au service du e-commerce

« Ils sont arrivés avec l’audace et la force du startuppeur, et en face nous avions des équipes projet structurées et un vrai savoir-faire pour compléter leur idée », raconte James Rebours, Directeur de l’innovation et de la performance Supply Chain chez Cdiscount.

« Ils », c’est Romain Moulin et Renaud Heitz, cofondateurs de la startup lilloise Exotec Solution, qui a développé le « Skypod. Il s’agit d’un petit robot monté sur quatre roues, livré avec des systèmes d’étagères spéciales lui permettant de se déplacer au sol et jusqu’à dix mètres de haut. L’objectif : ramener des produits aux opérateurs dans le cadre de leur préparation de commande, booster la productivité et réduire la pénibilité du travail en entrepôts.

Pour l’équipe d’Exotec, la collaboration a permis de faire étale de la faisabilité de sa solution et de doper dans la foulée la production de Skypods. La startup a agrandi sa flotte de machines : passée de 10 à 100, elle devrait atteindre 2000 robots l’année prochaine. Côté Cdiscount, la collaboration a permis au géant du net français de s’aventurer sur un terrain qu’il n’osait pas explorer…

MEME & Pierre Fabre : un duo de choc pour la beauté des femmes atteintes de cancer

Après une expérience personnelle, Judith Levy et Juliette Couturier, partagent le même constat : aucun produit de beauté n’existe pour les femmes souffrant de cancer, dont les besoins sont très spécifiques. Ensembles, elles décident donc en 2015 de lancer la marque MEME, vendue en pharmacie et sur leur site internet. Afin de proposer, proposer les produits les plus en phase avec la peau sensible des femmes malades, Judith et Juliette se sont appuyées sur l’expertise de dermatologues et oncologues.

Lorsque leur chemin croise celui de Caroline Brisout de Barneville, Directrice du digital, de la data et du consommateur chez Pierre Fabre, la jeune femme est conquise par les produits, l’énergie et les valeurs des deux entrepreneuses. « Avant même de rencontrer Judith et Juliette, je suivais leur marque sur les réseaux sociaux, et j’étais très séduite par la proximité que l’on sentait chez elle avec leurs consommateurs », confie Caroline.

Sous la gouvernance de la marque Eau Thermale Avène, qui laisse œuvrer les jeunes filles en toute autonomie, les produits MEME sont diffusés à bien plus large échelle. La marque bénéficie de l’important réseau de commerciaux du groupe, jouissant d’un accès privilégié aux services de cancérologie et ayant l’habitude de traiter avec les pharmacies.

De 350 points de vente en 2017, MEME est passé à 1500 cette année.

Si l’on en croit le poète Jean de la Fontaine et sa célèbre fable : c’est la tortue qui gagne. Mais une fin alternative est possible, celle où le lièvre apprend de la sagesse et de l’expérience de la tortue, et la tortue de l’impétuosité du lièvre…