Aude du Colombier, cofondatrice de Tediber : « On a supprimé tous les pain points »

La jeune marque Tediber, cofondée par Aude du Colombier fin 2015, a réussi avec brio son pari : dépoussiérer un marché à priori pas très glamour, celui des matelas. (Pas très glamour, certes, mais qui représente toutefois plus d’un milliard d’euros en France…)

Aujourd’hui, la marque à la tête d’ours qui surfe sur le marché du “bed in box” a vendu plus de 40 000 matelas, dont près de 15% grâce au bouche-à-oreille. Après une levée de fonds de 1,8 millions d’euros réalisée en 2016 auprès de 360 Capital Partners, Tediber, qui rassemble aujourd’hui près d’une vingtaine de personnes, s’est lancée en 2017 en Italie et en Espagne.

Nous faisons la connaissance d’Aude du Colombier lors du France Digital Day de cette rentrée.

Pourquoi le matelas ?

L’achat d’un matelas, c’est l’achat d’un produit les plus indispensables, étant donné qu’on y passe près d’un tiers de sa vie ! Pourtant, le fait d’acheter un matelas était jusqu’à maintenant un véritable parcours du combattant, qu’on a tous vécu à un moment ou à un autre…L’offre est pléthorique, les prix sont illisibles, noyés sous les promotions à gogo… Quant à aux expériences d’essai et d’achat, elles sont déplorables : on teste le produit en moins de cinq minutes, scruté par un vendeur. On est obligés de se décider rapidement, sans être complètement sûr de son choix, pour un achat cher dont l’enjeu est majeur lors de notre vie quotidienne. Voyant ce qui se passait aux Etats-Unis avec Tuft & Needle, nous étions persuadés d’avoir l’opportunité de revisiter le marché et de réinventer l’expérience client. Notre ambition est très simple : rendre accessible à tous un matelas d’excellente qualité, designé avec beaucoup d’attention. On part du principe que bien dormir, cela ne devrait pas être combat !

Comment expliquez-vous le succès de votre marque ?

On a effacé tous les pain points auxquels on se confronte lors de cet achat…Notre valeur ajoutée, c’est de proposer un choix facile : un matelas unique de grande qualité fabriqué en Belgique, qui correspond à 90% des dormeurs, disponible en plusieurs tailles. L’achat se fait uniquement sur notre site et le service est d’excellente qualité : livraison gratuite sur créneau court, en moins de 48 heures, et jusqu’à la chambre ! En bonus : 100 nuits d’essai pour convaincre… (Et moins de 5% de taux de retour !) Notre business model, complètement intégré, permet de proposer des prix attractifs, autour de 650 euros pour un produit qui en vaudrait 2500 en magasin. Nous souhaitions également instaurer une vraie connivence avec nos clients : pour nous démarquer dans un marché pas très sexy, le même depuis des années, nous avons opté pour un ton et une image décalés, qui cassent les codes du secteur. En juillet 2016, nous avons réalisé notre première campagne d’affichage, avec un visuel simple, composé uniquement du logo, du nom du site et de trois pictos mettant en valeur nos services. Cela a cartonné, bien au-delà de nos espérances, nous permettant de rentabiliser notre achat d’espace en moins de trois semaines ! En outre, nous apportons beaucoup de soin à notre service client, ce qui se traduit par un nombre impressionnant d’avis positifs sur site, près de 11 000 à ce jour. J’ai travaillé sur beaucoup de marques avant Tediber, je n’ai jamais vu ça ! Nos clients nous écrivent de véritables lettres d’amour…

Alors que nous pensions être dans l’économie du choix, voire du surchoix, il semblerait bien que la tendance soit plutôt au mono produit…

Complètement ! Nous avons banni tous les “gadgets”, pour concevoir une gamme de produits essentiels designés avec attention (matelas, matelas enfant, couette, oreiller, sommier), ne comprenant rien de superflu. De fait, nous sommes dans un modèle de croissance raisonnée : peu de produits dans peu de pays, où nous construisons des bases solides, pour favoriser un business pérenne et rentable. L’idée, c’est de trouver le bon mix, celui qui marche bien et qui nous permettra de grandir encore plus. Et lorsque l’on voit la taille du marché, nous avons encore un énorme potentiel de croissance !