Utiliser l’IA pour trouver la maison de ses rêves

houses from the air

Malgré le déferlement de nouvelles technologies ces dernières années, l’innovation dans le secteur de l’immobilier en France reste à la traîne. Et si l’intelligence artificielle était le facteur X ?

 

« Votre dossier est très intéressant, mais nous avons retenu un autre profil qui plus correspond à nos attentes ». Qui, alors qu’il pensait avoir enfin trouvé l’appartement parfait, n’a pas vu son rêve voler en éclat ? Si acheter ou louer un bien immobilier est un acte important dans une vie, frustrations et inquiétudes accompagnent trop souvent l’acheteur dans sa quête. Et alors qu’on annonce chaque jour l’intelligence artificielle capable de sauver le monde, on s’interroge en se demandant comment elle ne peut pas encore nous aider à trouver l’appartement qui répond nos désirs et à notre budget.

La réponse se trouve peut-être dans la spécificité du secteur de l’immobilier français. Constitué d’acteurs locaux et fragmentés, tributaires de procédures lourdes, le secteur, qui pèse tout de même 13 % du PIB du pays en incluant les activités immobilières et de construction, a longtemps été difficile à pénétrer. Mais l’emballement autour des smart cities ces dernières années, l’actuelle très bonne santé du marché immobilier, et la progressive maturité des technologies de l’IA, du Big Data et de l’IoT pourraient enfin disrupter ce bon vieux marché français de la pierre.

 

Les petits nouveaux à l’assaut de l’expérience client

 

La frustration d’acheteur, c’est ce qui a motivé Augustin Scalzo, CEO de Folhomee, une plateforme d’aide à la transaction qui entend révolutionner l’expérience client. Suite à sa propre galère pour acheter un appartement à Paris, il fait un constat simple : « 90 % des agences immobilières se concentrent sur le vendeur. Parce que ce sont eux qui leur font gagner de l’argent. Nous, on s’est dit que vu les montants investis et le temps engagé dans la recherche, l’expérience pour l’acheteur n’était pas à la hauteur. » Avec son cofondateur Clément Hedde, il lance en 2017 un chatbot Facebook Messenger, disponible 7 jours sur 7, 24 h/24, dédiées aux primo-accédants, qui simplifie la recherche en agrégeant les données des portails et des sites d’agences, et offre un accompagnement sur toutes les phases du projet : financement, rénovation, etc. « Étant données les technologies existantes, c’est incroyable qu’un tel outil ne soit pas disponible depuis des années », s’étonne celui qui a fait le pari de l’intégration d’intelligence artificielle. Il détaille les chantiers entrepris par la startup, comme l’utilisation de données publiques et la reconnaissance d’image pour réussir à avoir de nouvelles informations sur le bien, ou la compréhension fine des besoins des acheteurs grâce au reinforcement learning.

La combinaison avec l’IoT offre en outre des perspectives insolites avec une visibilité sur des paramètres jusqu’à présent difficilement perceptibles par l’acheteur. La startup Solen créée en 2016 et qui a levé un million d’euros pour amorcer son développement européen début 2018, propose par exemple une solution permettant aux acheteurs de connaître l’ensoleillement d’un bien toute l’année, en analysant notamment les photos grâce à l’IA.

 

Les historiques tentent d’innover

 

Et bonne nouvelle, selon les dernières tendances, les acteurs historiques semblent commencer à leur emboîter le pas. D’après le Baromètre 2018 des startups de la Real Estech réalisé par Real Estech Europe en collaboration avec KPMG, 90 % des grands groupes ont développé des démarches d’open innovation et de collaboration avec des startups, conscients du retard à combler. Le groupe Guy Hoquet s’est par exemple tourné vers Syllabs et ses contenus autogénérés. Leurs robots-rédacteurs, créent du contenu d’actualité immobilière locale à partir des données remontées par les agents, mais aussi des données sur le lieu d’habitation ou la vie culturelle aux environs. Ils remplacent très efficacement le collaborateur pressé et possiblement pas passionné par ce travail répétitif. D’autres expériences sont en cours, comme le recours à la réalité virtuelle, dont BNP Paribas Real Estate en collaboration avec l’agence VR-Things a fait démonstration dans ses showrooms pour la visite à distance des logements, ou encore l’analyse en temps réel des pièces justificatives et leur validation automatique. Surtout, l’éternelle frayeur de l’IA qui remplace l’homme se dissipe, avec la prise de conscience que ce sont avant tout des outils destinés à mieux servir le client : « Les marchés immobiliers restent imparfaits et seul l’humain peut les décrypter, » analyse Robin Rivaton, cofondateur de Real Estech Europe, association qui regroupe startups et grands groupes du secteur.

 

La France veut son American Dream

 

Le mouvement est donc en marche. Reste maintenant à y mettre les moyens. Car si près de 400 startups sont présentes dans l’immobilier en France, dans l’assistance aux financements, la construction ou la gestion de biens immobiliers, la comparaison avec la « hype » outre-Atlantique fait pâlir autant qu’elle montre l’abyssale opportunité pour les jeunes pousses. « Dans le secteur de la Real Estech, 60 % des levées de fonds se font aux États-Unis, 20 % en Asie, 9 % au Royaume-Uni, les grandes économies européennes se partageant les miettes » observe Robin Rivaton. Il se veut cependant optimiste : « la scène française est en très forte croissance ». À l’image des startups de la FinTech ou de la FoodTech, le regroupement depuis 2017 sous l’impulsion de l’association a permis d’être plus exposé médiatiquement, mais surtout de faire collaborer des acteurs qui ont besoin les uns des autres. Le CEO de Folhomee en est lui convaincu, l’innovation, avec l’IA et l’IoT en tête, est enfin prête à déferler et bouleversera le marché dans les années qui arrivent : « Énormément de nouvelles solutions à destination du client arrivent. Mais tout ça est récent : il faut encore améliorer nos propositions de valeur et après, nous nous rencontrerons naturellement, au bénéfice de tous. »

Photo by chuttersnap on Unsplash