Moojan Asghari : « Hacking House, apprendre la tech et résoudre de vrais problèmes »

A l’origine du projet, il y a Raouti Chehih, fondateur de EuraTechnologies, gigantesque incubateur de startups basé à Lille, et nouveau Chief Adoption Officer chez Sigfox.

Rejoint en janvier dernier par Moojan Asghari, fondatrice de Startup Sesame et de Woman in AI, Raouti a pu s’appuyer sur une alliée de taille…Sous la houlette du service Adoption et Evangélisation, les deux afficionados de la tech ont uni leur force et expertise pour concevoir ensemble les contours de Hacking House. L’objectif : faciliter l’accès aux technos Sigfox via la création d’un programme dédié à la résolution de vrais problèmes.

Très active en Iran pour promouvoir l’entreprenariat chez les femmes, Moojan s’intéresse depuis toujours aux questions d’éducation, notamment chez les jeunes. Avec Hacking House, la jeune femme entend proposer à ces derniers une formule gagnante : de reluisantes opportunités professionnelles combinées à l’occasion de solutionner différents casse-têtes majeurs, qu’ils soient sociétaux ou commerciaux.

Explication avec Moojan Asghari, Hacking House Manager chez Sigfox.

Concrètement, qu’est-ce que Hacking House ?

Un programme entièrement gratuit pour tous les participants, qui entend contribuer à la manière dont on appréhende l’école et conçu sur le modèle de 42 de Xavier Niel, avec qui nous sommes en partenariat. Concrètement, Hacking House c’est une grande maison basée à Fremont en Californie, en plein cœur de la Silicon Valley, ou les élèves vont vivre et travailler en même temps, de manière complètement autonome. Nous leur présentons nos technologies et leur fournissons toutes les ressources nécessaires à un travail efficace. Eux doivent ensuite s’atteler à la résolution d’un problème, en arrivant en cent jours maximum à avancer une proof of concept. L’intégration des participants dure 3 mois, durée à l’issue de laquelle une nouvelle promotion prendra possession de la maison pour travailler à son tour sur de nouveaux projets.

Sur quel type de projet vont travailler les élèves ?

Une dizaine de projets leur seront soumis, parmi lesquels ils en choisiront trois ou quatre sur lesquels ils travailleront en petits groupes. Les projets sélectionnés peuvent être proposés par les grands managers de Sigfox, de sa Fondation ou de son service R&D, et se classent en 3 catégories : “impact”, “business”, et “explorateur”, selon qu’ils participent à la résolution d’une problématique écologique ou sociale, business ou prospective. Pour être soumis, les projets doivent incorporer les technos de Sigfox, recouvrir un grand potentiel en termes de marché, ainsi que la possibilité de développer un prototype en 3 mois maximum… S’il n’est pas possible de développer un prototype solide dans ce laps de temps, c’est que le projet ne correspond pas à Hacking House…

Quelques exemples ?

L’une des projets proposés aux élèves, que nous appelons « Humans of the House », est celui de la Fondation Sigfox, sur la prévention des feux de forêt. L’objectif : déclencher une alarme d’urgence avant que la situation ne devienne hors de contrôle, comme dans le cas des incendies de Californie cet été. D’autres, plus business, sont ceux des « connected seal », pour savoir quand un colis a été ouvert, ou des étagères connectées, pour faciliter en magasins les inventaires en temps réels.

Qui sont les Humans of the House ?

Des free-lancers, entrepreneurs, développeurs ou étudiants… Hacking House est ouverte à tout le monde, que cela soit en termes d’âge ou de nationalité. La première promotion, qui ne compte qu’une seule fille, rassemble des participants venant d’Inde, Maroc, Colombie, Equateur, Malaisie, Venezuela, France et Etats-Unis… Une vraie pub Benetton ! Nos 12 premiers Humans ont été recrutés parmi plus de 200 volontaires sur la base de tests de création de hardware et de développement, et aussi d’entretiens. Nous avons également organisé cet été à Paris un camp d’été, le « Summer Hack », dont les gagnants ont obtenu leur place à Hacking House.

Comment vont se dérouler les mois au sein de Hacking House ?

Après la rentrée de septembre, les élèves ont 10 jours pour choisir le projet qui recèle pour eux le plus de potentiel. Trois phases ensuite : design thinking, création du prototype et pitch auprès d’experts et partenaires Sigfox, de VCs et d’accélérateurs. Chaque étape du processus sera encadrée par les mentors adéquats et nos participants pourront collaborer avec des partenaires comme HAX, l’un des plus grands accélérateurs du monde, lors de l’élaboration des prototypes, ou encore STmicro, qui fournira le matériel… A l’issue des cent jours, les élèves auront toutes leur chance de se faire recruter par Sigfox ou leurs partenaires, ou bien de lancer leur propre startup.

Quelle suite pour Hacking House ?

Nous souhaitons à l’avenir ouvrir un programme dans tous les 50 pays où Sigfox est présent ! Dans le courant de l’année, nous ouvrirons déjà l’Europe et Taipei…

Pour devenir l’un des Humans of the House, proposer votre candidature ici :  https://sigfoxsurvey.typeform.com/to/EgaeUz